DCNS débute les essais des systèmes de la FREMM Aquitaine avant sa première sortie en mer

2011-03-03

Conformément au calendrier du programme, DCNS achève l’intégration des matériels à bord de la frégate multi-missions FREMM Aquitaine, première de la série. Tous les systèmes du navire doivent être testés avant le rendez-vous majeur de la première sortie en mer prévu au printemps 2011.

Amarrée à quai au sein du Centre DCNS de Lorient, la frégate européenne multi-missions FREMM Aquitaine voit sa construction s’achever conformément au programme établi, avec désormais pour prochain cap les premiers essais en mer.

A ce jour, 95% des réseaux électriques et hydrauliques du navire ayant été installés, les équipes procèdent aux mises en fonctions et aux essais à quai des principales installations : le système d’information et de communication, les appareils de navigation (radar de navigation, radar de veille), les quatre diesels alternateurs alimentant en énergie le navire, ainsi que le système de combat et l’appareil propulsif.

Les premiers essais des moteurs électriques de propulsion ont débuté ces derniers jours, avec succès. Pour la première fois, toute la chaîne cinématique de la première frégate a tourné, allant des moteurs aux batteurs, ces derniers étant provisoires et bientôt remplacés par les hélices définitives. Cet événement constitue une étape importante puisqu’il s’agit en quelque sorte des premiers « tours de roues » de la frégate, soulignant un peu plus la bonne avancée de ses essais.

« Désormais, tous nos efforts se concentrent sur la préparation de la première sortie en mer prévue au cours du printemps », souligne Vincent Martinot-Lagarde, directeur des programmes FREMM de DCNS

Au total, plus de mille matériels mécaniques ont été embarqués à bord de la première FREMM, un chiffre important illustrant la dimension du travail engagé par les collaborateurs de DCNS. D’autres éléments doivent encore être installés dans les prochaines semaines : parmi eux, la porte du hangar hélicoptère, les bossoirs permettant la mise à l’eau des embarcations semi-rigides et les systèmes liés à la sécurité du navire.

La FREMM Aquitaine sera conduite par un équipage de la Marine nationale composé d’une soixantaine d’hommes et de femmes qui se préparent depuis bientôt six mois afin que les premiers essais en mer soient aussi efficaces que concluants. En plus de leurs visites à bord du navire, ils disposent dans les locaux du centre DCNS de Lorient d’une véritable plateforme d’entraînement à la conduite. Leur tâche consiste à se familiariser avec un navire fortement automatisé qui permettra d’accueillir au final un équipage de 108 personnes seulement, soit deux fois moins que pour les frégates d’ancienne génération.

Le programme FREMM : un programme majeur pour DCNS et ses partenaires.

Pour DCNS, le programme FREMM représente douze unités, soit onze pour la Marine Nationale et une pour la Marine Royale Marocaine.

Le programme FREMM constitue de ce fait, dès à présent, l’activité majeure du centre DCNS de Lorient et de ses partenaires. Le bassin d’emplois de Bretagne en est le principal bénéficiaire. FREMM procure 3 millions d’heures de travail chaque année, soit près de 50 millions entre 2006 et 2022. Chaque frégate représente l’équivalent de la construction de deux viaducs de Millau.

Les frégates FREMM sont les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché. Fortement armés, ils mettent en œuvre, sous maîtrise d’œuvre DCNS, les systèmes d’armes et équipements les plus performants, tels que le radar multifonction Héraclès, le Missile de Croisière Naval, les missiles Aster et Exocet MM 40 ou encore les torpilles MU 90.

Polyvalentes, elles peuvent répondre à tous les types de menaces. Innovantes, elles offrent une interopérabilité et un niveau de disponibilité inégalés. Flexibles, elles sont capables de répondre aux attentes de très nombreuses marines, ainsi que le démontre le premier contrat FREMM de DCNS au Maroc.

Caractéristiques techniques des FREMM

• Longueur hors tout : 142 mètres

• Largeur : 20 mètres

• Déplacement : 6 000 tonnes

• Vitesse maximale : 27 nœuds

• Mise en œuvre : 108 personnes (détachement hélicoptère inclus)

• Capacité de logement : 145 hommes et femmes

• Autonomie : 6 000 nautiques à 15 nœuds

Source: DCNS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :