BAE Systems et Dassault Aviation signent un MoU pour proposer un développement commun de système aérien sans pilote

14 mars 2011

BAE Systems et Dassault Aviation ont signé un MoU (Memorandum of Understanding) définissant les modalités de coopération exclusive pour la préparation et la soumission d’une proposition commune de drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) aux Ministères de la Défense français et britannique. Ce MoU permet aux deux sociétés de définir le cadre dans lequel elles développeront leur coopération industrielle à long terme.

 

Cette signature s’inscrit dans le prolongement de l’Accord de défense signé par les gouvernements français et britannique au cours du sommet de novembre 2010, lequel stipule que les deux pays mettront sur pieds une coopération visant à répondre aux besoins des deux pays en matière de drone MALE de la prochaine génération.

 

BAE Systems et Dassault Aviation ont déjà remis une étude de faisabilité de drone MALE aux gouvernements britanniques et français. Cette étude a donné aux deux sociétés les éléments nécessaires pour entamer avec confiance l’étape suivante de préparation d’une proposition commune qui tirera pleinement parti de leur expérience respective en matière de système sans pilote.

 

Kevin Taylor, Managing Director Military Air & Information de BAE Systems, a déclaré : « Une solution BAE Systems/Dassault Aviation gagnante assurera au Royaume-Uni et à la France le maintien de leurs compétences de haut niveau dans le domaine aéronautique. Elle est également la garantie du meilleur retour sur investissement que les deux pays pourront faire dans les technologies des systèmes sans pilote. Nous avons mis en place une équipe solide, prête à répondre aux besoins des deux pays en matière de futurs drones opérationnels ».

 

Eric Trappier, Directeur Général International de Dassault Aviation, a expliqué : « L’expérience et les compétences démontrées de BAE Systems et de Dassault Aviation nous permettront de mettre sur pieds un modèle de coopération efficace. Nous serons en mesure de fournir à la France et au Royaume-Uni un système autonome, intelligent, au rapport coût-efficacité optimal, répondant aux besoins opérationnels exprimés par les deux pays, dans le respect de leur calendrier et de leurs contraintes budgétaires. Ce dont nous avons besoin à présent, c’est d’une décision rapide de lancement de programme par les deux gouvernements ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :