Construction de cinq nouveaux navires pour la marine espagnole d’action maritime

Vendredi 18 mars 2011

Le Conseil des ministres espagnol a approuvé un accord autorisant le ministère de la Défense à débuter les activités pour la préparation d’un nouveau programme de navires (Buques de Acción Marítima – BAM), basée sur l’expérience acquise lors d’un premier programme et qui se poursuivra par le processus de modernisation de la flotte de la Marine espagnole. Ce travail doit être achevé dans les quatre mois, date à laquelle le ministère de la Défense proposera au Conseil des ministres un nouvel accord pour définir les conditions définitives de prix, modalités et conditions.

Ce deuxième programme BAM, consiste en la construction de cinq nouveaux navires :

– trois en versions de patrouille maritime, similaires à ceux développés par Navantia lors d’un premier programme, avec des améliorations à la lumière de l’expérience acquise actuellement dans la construction de nouveaux bâtiments,

– un en version de recherche et de sauvetage, Rescue, qui appuiera généralement le sauvetage des sous-marins et autres navires coulés, avec des plongeurs de soutien,

– et enfin un cinquième navire de recherche océanographique, pour opérer dans les eaux polaires de l’Antarctique, qui fera office également  de navire de soutien.

 

La nécessité de disposer de telles unités s’explique par les missions données à la marine espagnole visant à :

– assurer la protection des intérêts maritimes nationaux, y compris une présence navale de dissuasion et de surveillance du transport maritime,

– exercer sa souveraineté sur les eaux territoriales espagnoles

– collaborer avec d’autres autorités dans les domaines de la police maritime comme la lutte contre la pollution marine, la recherche et le sauvetage en mer et la protection des civils.

– collaborer avec d’autres autorités dans les domaines des sciences et de l’innovation et le ministère de la Culture comme la conservation du patrimoine sous-marin, la recherche scientifique, la recherche océanographique.

Rénovation et modernisation de la flotte

L’entrée en service de ces navires BAM  au sein de la flotte espagnole permettra de continuer à réduire la flotte actuelle de patrouilleur, en service depuis 30 ans, par leur remplacement par des navires plus grands aux avantages capacitaires certains. Sur le plan opérationnel, ces BAM permettront le remplacement d’autres navires plus grands et aux coûts plus importants de type frégate dans le contrôle de l’espace maritime  dans des missions du type Atalanta dans l’océan Indien ou du type « Active Endeavour » en Méditerranée orientale.

Quant aux versions de recherche océanographique et de recherche et de sauvetage en mer, elles devront remplacer les navires actuellement en service en charge des mêmes missions, qui sont en fin de carrière, comme le bâtiment de surface (BIO) « Las Palmas » ou la frégate  «Neptune». Ces dernières années, l’Armada espagnole a abordé un programme ambitieux de rénovation et de modernisation de sa flotte avec des frégates F-100, des sous-marins S-80, un navire de projection stratégique, le « Juan Carlos I », un navire ravitailleur de combat et des navires d’action maritime.

Les programmes de construction navale, certains d’entre eux toujours en cours, ont permis d’allier une incrémentation des capacités opérationnelles à une industrie de haut niveau technologique. Le premier programme de navires d’action maritime, qui a officiellement débuté en 2005, développé par l’entreprise publique Navantia, prévoit la production de quatre navires pratiquement achevés, devant entré en service tout au long de 2011 et 2012.

Ces navires intègrent les dernières technologies dans les systèmes de combat, de communications, de commandement et de contrôle. Ils offrent également des performances élevées, une grande polyvalence en termes de missions et un haut degré de mutualisation avec les autres navires de l’Armada. Les BAM mesurent 93,90 mètres de long, 14,20 mètres de largeur, peuvent parcourir 8.000 miles à 15 nœuds et atteindre une vitesse maximale de 20,5 nœuds. Leur déplacement est de 2.575 tonnes avec un équipage de 35 marins et peut accueillir 35 autres marins à son bord.

 

Librement traduit

Source: Defensa.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :