Cassidian (groupe EADS) prêt à des acquisitions

* Accent surtout mis sur les coentreprises

* Investissements prévus en Inde, Brésil, Moyen-Orient

* La Turquie a proposé de participer au programme de drone Talarion

 

FRANCFORT, 28 mars (Reuters) – Cassidian, le pôle défense et sécurité d’EADS (EAD.PA: Cotation), a annoncé lundi être prêt à faire des acquisitions là où c’est possible, tout en disant qu’elle restait surtout concentré sur des coentreprises.

La division, qui représente quelque 12% du chiffre d’affaires d’EADS, a ajouté qu’elle allait investir de plus en plus en Inde, au Brésil et au Moyen-Orient, soulignant qu’en 2020 60% de son chiffre d’affaires serait généré par de nouveaux marchés.

Cassidian a également déclaré anticiper une baisse de la demande en provenance de ses marchés domestiques, ajoutant qu’elle se concentrerait de plus en plus sur les exportations.

« On ne peut pas dire que les marchés domestiques disparaissent, mais ils ne croissent plus du tout », a déclaré Stefan Zoller, directeur général de Cassidian.

L’Inde prévoit de dépenser jusqu’à 50 milliards de dollars sur les cinq prochaines années pour moderniser ses forces armées. Cette somme comprend notamment un appel d’offres de 11 milliards de dollars portant sur de nouveaux avions de combat, auquel Cassidian participe aux côtés de Boeing (BA.N: Cotation) et Lockheed Martin (LMT.N: Cotation).

En Europe, Cassidian se concentre notamment sur Talarion, un projet de drone confronté à un programme concurrent de BAE Systems (BAES.L: Cotation) et Dassault Aviation (AVMD.PA: Cotation).

Le groupe a dit avoir demandé à la France, l’Espagne et l’Allemagne une somme de 300 millions d’euros pour un prototype susceptible de voler en 2013 ou 2014, mais aucun engagement financier n’a encore été conclu.

Stefan Zoller a ajouté que la Turquie avait manifesté son désir de rejoindre le programme, soulignant que ceci nécessitait l’accord des autres pays.

Des experts du secteur ont souligné le risque lié à la coexistence de plusieurs programmes de drones en préparation en Europe, en pleine période de réduction budgétaire. (Voir [ID:nnLDE711099])

La division d’EADS a noté qu’elle ne connaîtrait pas le taux de croissance enregistré ces dernières années, tout en relevant qu’il n’y avait pas de grand programme de défense dans les cartons en raison des restrictions budgétaires des Etats.

Vers 11h30 GMT, le titre EADS perdait 0,15% à 20,16 euros alors que l’indice regroupant les valeurs industrielles européennes était stable (-0,02%).

EADS a également annoncé lundi le rachat via sa filiale Eurocopter de l’équipementier aéronautique canadien Vector Aerospace (RNO.TO: Cotation) pour environ 625 millions de dollars canadiens (450 millions d’euros) dans le cadre de sa stratégie visant à se renforcer en Amérique du Nord. [ID:nLDE72R0B3]

(Jens Hack, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Cyril Altmeyer)

Source : Reuters

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :