Un camouflet pour les états-Unis

29/04/11 | 07:00 | Patrick de Jacquelot

La non-sélection du F16 et du F18 constitue un sérieux camouflet pour les Etats-Unis, dont le gouvernement était monté en première ligne pour défendre ses champions. Barack Obama lui-même avait plaidé pour Lockheed Martin et Boeing lors de sa visite à New Delhi fin 2010. Washington comptait recueillir les dividendes du partenariat stratégique noué avec l’Inde. Mais aussi du rôle clef joué par les Etats-Unis à l’automne 2008 en autorisant les transactions nucléaires civiles avec ce pays non signataire du Traité de non-prolifération. Coïncidence ? L’ambassadeur américain à New Delhi a démissionné hier matin. Aucune allusion dans son communiqué à l’actualité : Timothy Roemer quitte son poste pour des raisons familiales et se félicite d’avoir « développé de façon exponentielle » le partenariat Inde – Etats-Unis dans la défense, avec les ventes d’avions C130J et C17. Le calendrier de cette annonce reste pour le moins troublant. Au début du mois, Vivek Lall, patron de Boeing en Inde, a rejoint le groupe indien Reliance Industries.

Les Echos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :