Un Black Hawk furtif pour la capture de Ben Laden

6 mai 2011

Un hélicoptère Black Hawk écrasé le 2 mai dernier, lors de la mission pour la capture de Ben Laden à Abbottabad au Pakistan, soulève les interrogations les plus folles de la part de la blogosphère et de la presse mondiale.

L’appareil s’est écrasé sur le mur d’enceinte de la résidence de Ben Laden. Le commando a bien essayé de le détruire en repartant mais a oublié la queue de l’hélicoptère de l’autre coté du mur d’enceinte.

Rotor de queue retrouvé au Pakistan (Black Hawk Stealth Project)

Si d’aucun pense en France avoir des doutes sur la mort de Ben Laden, on peut dire que les américains y ont mis les moyens. Ces hélicoptères s’avèrent extrêmement silencieux, plusieurs témoignages indiquent que personne n’a vu ou surtout entendu arriver les hélicoptères américains près de la résidence.

Quel est cet hélicoptère inconnu  dans l’inventaire américain ? Il serait plutôt d’un genre furtif. Les américains auraient-ils utilisé un RAH-66 Comanche, programme abandonné depuis 2004? Non, car l’hélicoptère devait transporter environ 25 commandos Navy Seals même avec une élingue.

RAH-66 Comanche

Alors qu’est-ce? Les diverses recherches des industriels Lockeed Martin, Boeing et Sikorsky ont eu des répercussions en ce qui concerne la conception d’hélicoptères furtifs. Depuis les années 80, ces recherches ont apporté quelques solutions en matière de discrétion radar et pas seulement sur les peintures absorbantes.

Ce qui pose la question du genre de l’appareil et du nombre de ceux-ci lors de cette opération (pour évacuer un commando avec un appareil en moins). L’analyse des photos amène à penser qu’il s’agit d’un hélicoptère Black Hawk modifié afin d’atténuer au maximum le bruit du rotor principal et de queue ainsi que la signature radar et infrarouge. A l’heure actuelle, des spéculations tournent autour des pales qui seraient éventuellement rétractables au niveau du rotor principal. Seules deux pales ont été retrouvées sur place mais Boeing a travaillé avec la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) du département de la Défense des États-Unis pour le développement de pales rétractables. La technique de pâles élargies aux extrémités et incurvées (pour le bruit) pourrait être une autre solution.

Illustration d'un UH-60 Black Hawk

Illustration du Black Hawk Stealth Project

Sur diverses photos et vidéo ici et là sur internet,on peut voir les pales et autres restes de l’appareil transportés sur des véhicules pick-up, camions, tracteurs par les services de renseignements pakistanais et les militaires.  Les Etats-Unis récupèreront certainement quelques morceaux de l’appareil mais la Russie et surtout la Chine auront eu leur part. Le Pentagone se refuse pour l’heure à faire le moindre commentaire sur cet appareil.

David Campese

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :