DCNS procède à la mise à flot du patrouilleur L’Adroit

18/05/2011
C’est aujourd’hui que le prototype de la famille des corvettes et patrouilleurs hauturiers de la famille Gowind est mis à flot. Construit sur le site DCNS de Lorient, L’Adroit est sorti samedi dernier de son hall de construction. Le bâtiment a été transféré sur une barge, l’ensemble étant remorqué hier vers le bassin numéro 3. La cale sèche a ensuite été vidée puis la barge séparée de son colis avant que le bassin ne soit remis en eau et que la coque flotte. DCNS et ses sous-traitants vont désormais achever le navire, en vue d’effectuer cet été les premiers essais en mer. En fin d’année, le patrouilleur sera mis à la disposition de la Marine nationale, qui l’armera durant trois ans. Il sera basé à Toulon et rattaché à la Force d’Action Navale (FAN). L’Adroit a été construit sur fonds propres par DCNS dans le cadre du projet Hermès. Le partenariat signé avec la marine française doit permettre à l’industriel de disposer d’un navire éprouvé à la mer et, grâce au retour d’expérience, d’effectuer d’éventuelles modifications. DCNS fonde, en effet, beaucoup d’espoir dans la vente de ce nouveau type de bâtiments à l’export. La famille Gowind a d’ailleurs été déclinée en différentes versions, les plus évoluées affichant un déplacement de 2500 tonnes et pouvant embarquer un armement assez conséquent (missiles antinavire, système surface-air, canon de 76mm). En dehors des marines étrangères, le marché national est également visé par DCNS puisque la flotte française aurait besoin de 18 unités de type Offshore Patrol Vessel (OPV) pour remplacer, dans les 15 prochaines années, ses patrouilleurs et frégates de surveillance.

Une vitrine flottante

Long de 87 mètres pour un déplacement d’environ 1500 tonnes en charge, L’Adroit disposera d’une artillerie légère (20mm et 12.7mm), ainsi que d’un système de mise à l’eau pour deux embarcations rapides par le tableau arrière. Il pourra également embarquer un hélicoptère ou des drones. Côté équipements, DCNS a créé un « Club d’investisseurs », au travers duquel plusieurs groupes vont mettre à disposition des matériels. Participent ainsi à l’opération le Danois Terma avec le radar de veille Scanter, les Français Sagem, Thales et Lacroix pour la centrale inertielle, les communications militaires et les lance-leurres, l’Italien OTO-Melara pour le canon de 20mm ou encore l’Allemand Links+Rechts pour les feux aviation. Pour ces équipementiers, le programme Hermès permet de faire valoir leurs produits sur un bâtiment moderne, « labellisé » par la marine française et amené à participer à de nombreuses missions, exercices, escales et représentations à l’étranger.
Doté de deux moteurs ABC de 2800 kW chacun, le nouvel OPV pourra atteindre 21 noeuds et affichera une autonomie de 8000 nautiques à vitesse économique, soit environ trois semaines d’opérations. Le bâtiment comptera un équipage de 30 marins et disposera de logements pour 29 personnes supplémentaires, par exemple des forces spéciales. Adoptant des normes civiles pour réduire les coûts, le navire a été spécialement conçu pour répondre aux nouvelles menaces, notamment asymétriques (passerelle panoramique, canons à eaux, mât unique…) et assurer un vaste panel de missions, allant de la surveillance maritime à la lutte contre le terrorisme, en passant par la lutte contre la piraterie et les trafics illicites, ou encore la police des pêches.

Chantier dédié

On notera enfin que DCNS a profité de ce projet pour mettre en place un chantier dédié et initier de nouvelles méthodes de production comme d’organisation. Installé dans un ancien atelier composite, édifié initialement pour réaliser les bâtiments anti-mine océaniques (BAMO) abandonnés en 1991, le chantier Hermès a mobilisé plus de 100 personnes, exclusivement affectées à ce programme. Confrontées à d’importantes contraintes, les équipes de DCNS et de ses sous-traitants avaient pour objectif de réduire les coût et délais de conception comme de production, deux ans à peine s’écoulant entre le début des études et la livraison.

Source: Mer et Marine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :