L’armée de l’air et la marine s’équipent d’avions chinois plutôt que français pour la formation de leurs pilotes

24/08/2012

Mardi  7 août 2012, le premier Cirrus mis à disposition par la société Cassidian Aviation Training Service (CATS), filiale d’EADS, est arrivé sur la base aérienne 701 de Salon-de-Provence.  Cette filiale d’EADS qui a remporté un marché public pour la fourniture et la maintenance  d’appareils pour la formation des navigateurs officiers système d’armes.

La flotte se composera notamment de 20 Cirrus (13 SR20 et 7 SR22), pour une mise en service opérationnel prévue en octobre 2012. Ceci intervient avec la réforme de la formation des élèves pilotes et des élèves navigants à qui on demande une adéquation avec les brevets civils.

A Salon de Provence on a déjà vu la disparition des Tucanos et on se prépare à l’arrivée de ce nouvel appareil.

Le problème qui se pose est le fait d’acquérir un avion américain qui va faire le bonheur de l’industrie chinoise d’aviation légère alors que la France ne manque pas d’appareils dans ce segment. Cirrus a été racheté l’an dernier par le chinois China Aviation Industry General Aircraft (CAIGA), une filiale d’AVIC.

Nombreux analystes estiment en effet que les chinois vont s’appuyer sur Cirrus pour développer leur propre industrie nationale. Rappelons que l’espace aérien chinois est contrôlé par les militaires et que l’aviation de loisir est en plein développement. Cet achat est quelque peu surprenant alors qu’il existe de nombreux constructeurs français et que certains comme Robin ont souffert ces dernières années. D’autres au contraire se développent comme Issoire Aviation ou LH Aviation.

Cassidian, filiale d’EADS lorgne comme sa maison mère sur le marché US. Peut-on alors en déduire que le choix de cet appareil dans l’appel d’offre du ministère de la défense est un signe d’ouverture du marché français aux industriels américains pour obtenir des contrats. Jusqu’à l’acquisition chinoise de Cirrus, ce constructeur avait de graves difficultés financières. Beaucoup de spécialistes le diront, les Cirrus SR20 sont de bons appareils mais n’ont rien d’exceptionnel.

Alors, y a-t-il une logique industrielle derrière ce contrat ?

David Campese

EADS : Cassidian fournit le radar du nouveau patrouilleur des gardes-frontière finlandais

10/08/2012

(Boursier.com)

Cassidian -la division de défense et de sécurité d’EADS– va équiper le nouveau patrouilleur de haute mer des garde-frontières finlandais de son radar naval éprouvé TRS-3D. Le chantier naval STX à Rauma en Finlande a chargé Cassidian de fournir ce radar d’ici mi-2013, en vue de son intégration au nouveau navire.

Ce nouveau radar est destiné à la représentation fiable et détaillée de la situation ainsi qu’au contrôle sûr des missions d’hélicoptères et de recherche et sauvetage face aux conditions environnementales extrêmes des eaux côtières finlandaises.

Rappelons que le TRS-3D est un radar naval multimode à 3 dimensions pour la surveillance de l’espace aérien et maritime, capable de corréler les données des positions et déplacements des cibles avec le système d’identification MSSR 2000 I de Cassidian et d’assurer ainsi une identification automatique des navires et des avions. Il est déjà utilisé à bord des patrouilleurs ‘Squadron 2000’ et des navires de la classe ‘Hämeenmaa’ de la marine finlandaise.

Drones : Cassidian et Turkish Aerospace s’allient pour le programme Talarion

12/05/2011
EADS a trouvé un nouveau partenaire pour son concept de drone Talarion, qui pourrait notamment servir dans la surveillance des approches maritimes et la lutte contre la piraterie. Hier, Cassidian, filiale du groupe européen, a annoncé la signature d’un protocole d’accord (MoU) avec Turkish Aerospace Industries, à l’occasion du salon IDEF, à Istanbul. Ce Memorandum of Understanding vise à renforcer la présence de la Turquie dans les programmes internationaux relatifs aux drones, et plus particulièrement sur le Talarion, pour lequel les partenaires sont convenus d’une coopération.

Le programme européen Talarion porte sur le développement d’un drone de nouvelle génération de type MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) permettant d’exécuter des missions de surveillance et de reconnaissance sans pilote, conformément aux besoins exprimés initialement par la France, l’Allemagne et l’Espagne. Ce biréacteur de 7 tonnes et 28 mètres d’envergure, conçu pour opérer dans un espace aérien civil, a été imaginé pour intervenir dans différentes missions de sécurité, comme la lutte contre la piraterie et le narcotrafic, la protection des frontières ou la gestion des catastrophes naturelles et écologiques. Il pourrait, également, être armé pour des missions de combat, une capacité déjà opérationnelle chez les Américains et que les forces européennes, en retard en matière de drones, souhaitent acquérir à terme.

Un premier prototype du Talarion est actuellement en cours de développement. Aux côtés des partenaires européens, le sous-secrétariat de l’industrie de la Défense turc a consenti d’importants investissements et de grandes entreprises du pays, emmenées par Turkish Aerospace, ont intégré l’équipe du programme du prototype. Dans cette optique, Cassidian a spécialement créé une plateforme partagée pour les ingénieurs français, espagnols, turcs et allemands, ainsi que les fournisseurs principaux. A l’heure actuelle, quelque 160 ingénieurs coopèrent au sein de cette plateforme Talarion, le premier vol du prototype étant prévu en 2014.

Source: Mer et Marine

France orders more reconnaissance drones

PARIS, April 11 (UPI) — The French military’s procurement agency, DGA, has ordered additional DRAC reconnaissance mini-drones from Cassidian of France for delivery by 2013.

The DRAC system is equipped with cameras in the visible or infra-red spectrum, with a datalink to a compact ground station equipped with automatic tracking via a compact antenna.

Generally launched by hand, DRAC drones can stay in the air for up to 90 minutes, and over distances of up to 10 kilometers, by day and night, and transmit the data and imagery they collect in real time.

Sixty DRAC systems have so far been delivered to the French army, which has deployed them in Afghanistan.

« We are very proud to have won this new order …, » said Nicolas Chamussy, senior vice president of Cassidian Air Systems and head of Unmanned Aerial Systems. « This contract is a demonstration of the recognized reliability and qualities of the DRAC system in service with operational army units in Afghanistan. »

The short-range DRAC UAV system has been developed for the French army by Cassidian Air Systems, in partnership with SurveyCopter of France, as was the Tracker system from which it is derived.

Each DRAC system consists of two UAVs equipped with payloads, a compact ground station and an automatic tracking antenna. It can be packed into two personal rucksacks, thus allowing entirely autonomous missions.

Source : UPI

France – La DGA commande des mini-drones à Cassidian (EADS)

PARIS, 8 avril (Reuters) – La Direction générale de l’armement a commandé cette semaine des mini-drones de renseignement au contact (Drac) destinés à l’armée de Terre, a annoncé vendredi le ministère de la Défense.

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, pas plus que le nombre de drones achetés, qui sont « en quantité importante », a déclaré une source proche du dossier.

« La Direction générale de l’armement (DGA) a notifié le 5 avril 2011 à la société Cassidian (groupe EADS (EAD.PA: Cotation)) une commande de mini-drones Drac destinés à compléter la dotation en service dans l’armée de Terre », écrit le ministère dans un communiqué.

« Cette commande, passée dans le cadre du marché notifié en décembre 2004, se compose de stations sol et de véhicules aériens ; les livraisons s’échelonneront entre l’été 2011 et le début 2013 », ajoute-t-on.

Lancés le plus souvent à la main, les drones Drac peuvent voler jusqu’à 90 minutes et 10 kilomètres, de jour comme de nuit, et transmettent en temps réel les images et informations.

Avant cette dernière commande, 60 systèmes de ce type avaient été livrés à l’armée de Terre. (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Cassidian (groupe EADS) prêt à des acquisitions

* Accent surtout mis sur les coentreprises

* Investissements prévus en Inde, Brésil, Moyen-Orient

* La Turquie a proposé de participer au programme de drone Talarion

 

FRANCFORT, 28 mars (Reuters) – Cassidian, le pôle défense et sécurité d’EADS (EAD.PA: Cotation), a annoncé lundi être prêt à faire des acquisitions là où c’est possible, tout en disant qu’elle restait surtout concentré sur des coentreprises.

La division, qui représente quelque 12% du chiffre d’affaires d’EADS, a ajouté qu’elle allait investir de plus en plus en Inde, au Brésil et au Moyen-Orient, soulignant qu’en 2020 60% de son chiffre d’affaires serait généré par de nouveaux marchés.

Cassidian a également déclaré anticiper une baisse de la demande en provenance de ses marchés domestiques, ajoutant qu’elle se concentrerait de plus en plus sur les exportations.

« On ne peut pas dire que les marchés domestiques disparaissent, mais ils ne croissent plus du tout », a déclaré Stefan Zoller, directeur général de Cassidian.

L’Inde prévoit de dépenser jusqu’à 50 milliards de dollars sur les cinq prochaines années pour moderniser ses forces armées. Cette somme comprend notamment un appel d’offres de 11 milliards de dollars portant sur de nouveaux avions de combat, auquel Cassidian participe aux côtés de Boeing (BA.N: Cotation) et Lockheed Martin (LMT.N: Cotation).

En Europe, Cassidian se concentre notamment sur Talarion, un projet de drone confronté à un programme concurrent de BAE Systems (BAES.L: Cotation) et Dassault Aviation (AVMD.PA: Cotation).

Le groupe a dit avoir demandé à la France, l’Espagne et l’Allemagne une somme de 300 millions d’euros pour un prototype susceptible de voler en 2013 ou 2014, mais aucun engagement financier n’a encore été conclu.

Stefan Zoller a ajouté que la Turquie avait manifesté son désir de rejoindre le programme, soulignant que ceci nécessitait l’accord des autres pays.

Des experts du secteur ont souligné le risque lié à la coexistence de plusieurs programmes de drones en préparation en Europe, en pleine période de réduction budgétaire. (Voir [ID:nnLDE711099])

La division d’EADS a noté qu’elle ne connaîtrait pas le taux de croissance enregistré ces dernières années, tout en relevant qu’il n’y avait pas de grand programme de défense dans les cartons en raison des restrictions budgétaires des Etats.

Vers 11h30 GMT, le titre EADS perdait 0,15% à 20,16 euros alors que l’indice regroupant les valeurs industrielles européennes était stable (-0,02%).

EADS a également annoncé lundi le rachat via sa filiale Eurocopter de l’équipementier aéronautique canadien Vector Aerospace (RNO.TO: Cotation) pour environ 625 millions de dollars canadiens (450 millions d’euros) dans le cadre de sa stratégie visant à se renforcer en Amérique du Nord. [ID:nLDE72R0B3]

(Jens Hack, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Cyril Altmeyer)

Source : Reuters

CASSIDIAN boosts global Security Electronics Business

14 March 2011

  • Cassidian, the defence and security division of EADS enters into agreement to acquire the majority share in South African company Grintek Ewation
  • Cassidian and grintek Ewation are providing complementary skills in Communications Electronic Warfare, Governmental Intelligence and Electronic Protection

Cassidian, the defence and security division of EADS, boosts its global security electronics business by entering into an agreement to acquire the majority shareholding in South African Electronic Warfare specialist company, Grintek Ewation (GEW), Pretoria.

Cassidian will increase its 45 per cent share in GEW to 87,4 per cent by acquiring the 42,4 per cent share of SAAB South Africa. A 12.6 per cent share is held by Kunene Finance Company. The increase of local shareholding remains a priority to be addressed in the near future. The transaction which is valued at a two-digit million Euro sum is subject to formal approval from South African competition authorities.

« Grintek Ewation capitalizes on outstanding competencies in the fields of Communications Electronic Warfare », explained Bernd Wenzler, CEO of Cassidian Electronics. « These are complementary to our existing skills in governmental intelligence and electronic protection, and therefore give us an excellent basis to grow this business vigorously. »

“This new shareholding structure takes the long standing relationship with EADS to a new level” said Carel van der Merwe, CEO of Grintek Ewation. “The advantage of this closer relationship provides the opportunity for future growth and competitiveness on a global scale”.

About Grintek Ewation

Grintek Ewation (Pty) Ltd is a system engineering company with more than 40 years experience in the design and production of sophisticated communication monitoring, direction finding, countermeasures, spectrum management and integrated security systems incorporating a wide range of surveillance and monitoring products.

GEW has a workforce of approximately 300 people and has maintained a close cooperation with Cassidian over a decade.

About CASSIDIAN (www.cassidian.com)

Cassidian, an EADS company, is a worldwide leader in global security solutions and systems, providing Lead Systems Integration and value-added products and services to civil and military customers around the globe: air systems (aircraft and unmanned aerial systems), land, naval and joint systems, intelligence and surveillance, cyber security, secure communications, test systems, missiles, services and support solutions. In 2009, Cassidian – with around 28,000 employees – achieved revenues of € 5.4 billion. EADS is a global leader in aerospace, defence and related services. In 2009, the Group – comprising the Divisions Airbus, Astrium, Cassidian and Eurocopter – generated revenues of € 42.8 billion and employed a workforce of more than 119,000.

CASSIDIAN – Defending World Security

Saab divests its shares in Grintek Ewation to Cassidian

14/03/2011

Saab AB has today signed an agreement to divest its ownership share of 42.4 per cent in South African system engineering company Grintek Ewation to Cassidian, a division of EADS.

Saab and Cassidian have been partners in Grintek Ewation since December 2001 with the aim to jointly develop the company into a leader in communications electronic warfare systems. Cassidian is the largest owner in Grintek Ewation.

“Grintek Ewation is a successful company and has been a profitable investment for Saab. Going forward we believe that the continued growth of the company will benefit from having a more coherent ownership structure. Our business relationship with Grintek Ewation will continue”, says Riaz Saloojee, CEO Saab South Africa and member of the Board of Directors of Grintek Ewation.

South Africa is Saabs largest operations outside Sweden with more than 1,100 employees. South Africa is still a prioritized market for Saab.

The transaction is pending approval from among others the competition authorities of South Africa and is expected to be concluded in second quarter of 2011. The transaction will generate a capital gain before tax of approximately MSEK 120 and will be recorded in business area Electronic Defence Systems.

Saab serves the global market with world-leading products, services and solutions ranging from military defence to civil security. Saab has operations and employees on all continents and constantly develops, adopts and improves new technology to meet customers’ changing needs.

Cassidian commissioned to deliver 400 equipment units of the Future Soldier System to the Bundeswehr

Cassidian has been commissioned by Germany’s Federal Office of Defence Technology and Procurement (BWB) to deliver a further 400 units of the Future Soldier System (Infanterist der Zukunft) in its basic version (IdZ BS). This is part of an immediate procurement measure to meet the needs of the Bundeswehr forces deployed in Afghanistan in the context of the International Security Assistance Force (ISAF) mission. It means that another 400 Bundeswehr soldiers will be supported by the tried and tested soldier system for mission preparation and execution. This new delivery will raise the Bundeswehr’s total number of IdZ BS equipment sets to 2,900.

An IdZ BS system for equipping an infantry squad (ten soldiers) consists of an identical basic configuration for all soldiers (including modular bullet-proof vest in protection class I to IV, C4I equipment including NaviPad for situational awareness and transmitting messages, target data and images, night vision device, tactical radio) and various special items (such as laser range finder, camera, thermal image sighting device).

The system entered service with the Army, Navy and Air Force back in 2004 and has since proved its worth on the Bundeswehr’s foreign missions. It offers soldiers not only protection but also highly increased capabilities in terms of command and control, navigation and weaponry.

In view of the increasingly asymmetric threat situations arising and the challenges presented by missions within the context of network-enhanced operations, enhancing effectiveness, assertiveness, protection and rapid and secure information exchange via more powerful information and communication systems for the deployed infantry forces is of ever greater importance.

Source: Cassidian

CASSIDIAN remporte le contrat du programme de modernisation des fantassins de l’armée suisse

01 mars 2011

Cassidian s’est vu attribuer par Armasuisse, l’Office fédéral des approvisionnements militaires de la Confédération helvétique, un contrat portant sur l’ingénierie de production avancée du programme IMESS (Integrated and Modular Engagement System for the Swiss Soldier). Le volume de cette commande dépasse les 20 millions de francs suisses. La Suisse entend, grâce au produit Warrior21™ de Cassidian, renforcer considérablement les capacités, la viabilité et la modularité de son infanterie.

L’armée suisse sera ainsi dotée d’un des systèmes d’équipement du fantassin les plus performants et modernes du monde, qui convient parfaitement aux forces interarmées de reconnaissance, de commandement et d’intervention de l’armée de Terre suisse et pourra être intégré aux systèmes déjà opérationnels.

Depuis 2007, les prototypes IMESS basés sur Warrior21™ ont fait leurs preuves à l’occasion de nombreux tests sur le terrain et de présentations aux responsables d’état-major de l’armée de Terre suisse. Le présent contrat prévoit, sur la base de ces expériences, de moderniser les systèmes existants au niveau série puis de les compléter par des systèmes d’équipement du fantassin IMESS prêts à être industrialisés. Afin d’assurer les capacités de commandement lors d’opérations à grande mobilité, le contrat prévoit également l’équipement de véhicules de combat (notamment le véhicule tactique DURO et le véhicule blindé d’assaut PIRANHA) et leur intégration au réseau IMESS.

L’industrialisation de la version IMESS du Warrior21™, qui intègre des composants plus performants et, pour la plupart, récemment développés, permettra d’optimiser diverses capacités, à savoir les capacités tactiques de commandement (du niveau compagnie à celui de chaque soldat, sans oublier les véhicules de combat), l’utilisation de moyens de communication optimisés, un gain de poids non négligeable et un bilan énergétique amélioré grâce à l’utilisation de composants nouveaux et/ou optimisés. La représentativité situationnelle et la navigation ont elles aussi évolué grâce à un casque de visualisation HMD (Head/Helmet-Mounted Display) et aux capacités améliorées de combat nocturne et de reconnaissance, notamment par des aides à la navigation et la vidéotransmission en temps réel des viseurs d’armes (optronique).

Une « ossature électronique » considérablement plus puissante et éco-énergétique, dotée de composants miniaturisés et de câbles et connecteurs fiables, sera intégrée afin de supporter les contraintes extrêmes rencontrées par l’infanterie lors des opérations. Le système PowerController de la solution Warrior21™ permet de raccorder de nombreuses sources d’énergie pour garantir une alimentation ininterrompue. Grâce à son architecture modulaire, Warrior21™ offre de nombreuses interfaces standard avec les senseurs, ainsi que des modules de liaison avec des systèmes externes.

Le produit Warrior 21™ et l’investissement continu de Cassidian en matière de Recherche & Développement (R&D) dans le domaine des systèmes de fantassin du futur apportent une contribution essentielle au développement des programmes internationaux de modernisation des troupes.

Source: EADS

http://www.eads.com/eads/france/fr/actualites/press.bda9808f-dda4-433d-8033-2dc8325fe1c4.html